Rechercher
  • Mahine/ Yulia

Défrisages et lissages en tous genres: que font-ils à nos cheveux?

Mis à jour : 3 sept. 2019

Pour la plupart des personnes étant en âge de lire ce post, tout comme celles venant au salon, les références en matière de beauté capillaires ont trop souvent été les mêmes.

Dans les années 2000 et bien avant, le lisse était à l’honneur. Et ce sur tous les types de têtes, peu importe la couleur de peau. 

Ainsi, on peut facilement retomber sur ces stars adorées de tous, étant plus ou moins censées représenter ce qui était socialement “beau”.    


En plus de l’aspect historique du cheveux bouclé, frisé, crépu (qui sera abordé dans un futur article), on peut bien essayer d’imaginer pourquoi, des décennies durant, le défrisage/lissage semblait être une étape nécessaire à une mise en beauté réussie. 


Mais quels sont les effets de ce genre de procédés ?


Le défrisage


Le défrisage est un processus qui a pour but de lisser la fibre capillaire plus que de nature. Pour ce faire, l’application d’un produit alcalin sur le cheveu est nécessaire, car c’est lui qui va en modifier la texture. En effet, ce composant va casser les liaisons chimiques qui donnent sa forme au cheveu afin de lui faire arborer un aspect plus lisse. 

Bien souvent, après un défrisage, on peut constater une baisse de la santé capillaire. Cela est dû à l’agression des protéines de la kératine existant dans l’écaille du cheveu. Suite à ce processus chimique, il n’est plus aussi simple pour la chevelure de garder l’hydratation (elle devient donc poreuse), ce qui l’amène à présenter cet aspect terne. 

Pour obtenir l’effet esthétique désiré, il faut réitérer le processus de défrisage tous les trois mois (à la racine naturelle).

Commencer c’est donc risquer de s’exposer régulièrement (environ 4 fois par année) à des produits qui vont fragiliser votre cuir chevelu, et qui de plus sont dangereux pour votre santé. 

Le défrisage n’a pas l’avantage d’être temporaire. Même si ses effets sont moins visibles après les deux/ trois mois suivant son application, les fibres ayant reçu le produit ne vont jamais retrouver leur composition naturelle. 

Contrairement à ce que l’on croit, malgré le défrisage, les cheveux continuent de pousser. Si les soins qui leur sont appliqués ne sont pas adaptés, ils seront fragilisés au point d’être sujet à la casse. Souvent, c’est cela qui amène à croire que la longueur stagne. En réalité ce sont les pointes qui se cassent. 


Le lissage brésilien


Également appelé “soin à la kératine”, il est présenté comme étant naturel dans sa composition. Étant supposé être composé de protéines végétales ou animales (par exemple laine de mouton), il s’avérerait qu’en réalité, une forte quantité de silicone soit utilisée afin de maximiser l’effet lissant de ce procédé.

Même s’il avait été naturel, l’effet d’un lissage brésilien ne peut être activé qu’une fois que les produits chimiques allant de pair avec lui ont effectué leurs tâches respectives. Ainsi, le shampoing clarifiant a le rôle de décaper et ouvrir les écailles. Un activateur (très nocif pour la santé car composé de formol et formaldéhyde) est utilisé afin de faire pénétrer la solution de kératine, et les cheveux sont finalement lissés mèches par mèches par un fer chauffant généralement à 270°Celsius. On passera l'instrument une dizaine de fois sur chaque section de cheveux afin d’obtenir la texture escomptée. 

Après tout ce procédé, la chevelure ne doit pas être manipulée, ni exposée à l’humidité durant les trois jours qui suivent le soin, au risque de voir les effets du lissage amoindris. 

Comme expliqué plus haut, l’activateur est absolument nécessaire pour pouvoir obtenir le résultat désiré d’un lissage brésilien. Sans lui, impossible d’avoir un effet à long terme. 

Il a malheureusement une composition des plus chimiques et des plus trompeuses. Méfiez-vous des lissages présentés comme étant sans formol ni formaldéhyde, ils contiennent tous des dérivés tout aussi dangereux pour la santé. 

Par comparaison avec le défrisage, le lissage brésilien ne modifie pas la nature du cheveu, il a un effet temporaire, qui s’atténue (mais ne disparait pas complètement) après 2 à 3 mois. 


Le lissage au fer


Il permet de changer au gré des envies. Un coup de fer, et on est une autre personne, avec un style différent. Son avantage est qu’il est temporaire, est dure entre deux shampoings, ou jusqu’à la prochaine averse. 

Cependant, comme pour les autres types de lissages, la chaleur du fer va affaiblir les liaisons chimiques donnant sa texture au cheveu. Ainsi, il prendra la forme désirée, durant un temps donné.  

Tout est une question de fréquence. Idéalement, nous conseillons de ne même jamais se lisser les cheveux au fer (favoriser les bigoudis ou même les brushings à la brosse). 

Si vous souhaitez tout de même le faire pour un événement ou pour un simple changement, tout en conservant la santé de vos longueurs, il est préférable de faire un shampoing couplé d’un soin avant votre lissage. Un protecteur de chaleur est également nécessaire afin de limiter les fourches. 



Vous l’aurez compris, chacun de ces lissages à une durée de vie plus ou moins élevée. Ils ne sont pas à prendre à la légère, car ils ont tous à leur manière un effet sur la santé de vos cheveux (et la vôtre également). Que ce soit pour le défrisage ou pour le lissage brésilien, les appliquer c’est potentiellement s’exposer à bon nombres de composés chimiques, et accepter de faire des soins intensifs pour compenser leurs effets secondaires (cheveux ternes, cassants, fragilisés…).

Pour ce qui est du lissage au fer, malgré une action réduite dans le temps, une utilisation trop régulière fragilise énormément le cheveu.






Amusez vous avec votre tête, elle vous appartient, vous en êtes maîtres ! 


Mais, comme pour tout le reste, informez-vous quant aux éventuelles conséquences sur votre santé et celle de vos cheveux ! 



Yulia Huruy

© 2019 MAHINE – DESIGNED BY WWW.SIGNOFILE.CH