Rechercher
  • Mahine/ Yulia

La pousse des cheveux (si si, ils poussent !!!) et les erreurs que l’on peut faire

Une croyance populaire a longtemps véhiculé l’idée que les cheveux frisés/crépus ne poussaient pas.

J’admets que plus jeune, je croyais ma longueur naturelle et que je porterais celle-ci aux épaules indéfiniment (quelle naïveté !).

Aaaaah comme je me trompais… En réalité, c’est simplement que les produits/ gestes/ traitements que je faisais endommageaient mes pointes, au point de les effilocher et de ne pas voir les centimètres gagnés au fil des mois.


Car tous les types de cheveux poussent. Lisses, ondulés, bouclés, crépus ; même si les rythmes de croissances peuvent varier, la règle est simple : les cheveux poussent.


Pour celles et ceux qui sont persuadé·e·s du contraire : tous les corps et toutes les peaux mûrissent et finissent par vieillir, non ? Les cheveux, c’est le même processus : une croissance qui se voit et qui se fait à des rythmes différents en fonction de sa nature, mais dont la finalité est identique pour toutes et tous. 


Ils poussent. 


La vraie question c’est, comment ? Et comment faire pour que cette croissance soit observable ?


La pousse du cheveu


Comme toutes les cellules de notre corps, les cheveux ont un cycle de vie. Cela signifie qu’ils vont finir par grandir, vieillir et finalement mourir. On nomme ce processus le cycle pilaire. 


Il est composé de 3 grandes phases : 


- La phase anagène dure entre 3 et 6 ans, c’est celle de la pousse du cheveu

- La phase catagène dure moins d’un mois. Lors de cette période, la vitesse de pousse se voit être ralentie

- La phase télogène va être celle de la chute du cheveu


Chacun des cheveux qu’il y a sur votre tête va suivre ce cycle de manière indépendante. C’est-à-dire que l’un de vos cheveux peut très bien être dans une phase tout à fait différente que celle de son voisin. C’est pour cette raison que chaque jour (ou après chaque lavage, lors du coiffage) on perd près d’une centaine de cheveux (personne ne flippe, ça va bien se passer !), parce que justement ceux tombés aujourd’hui ne vivaient pas la même étape que ceux de la veille. 


Suite au détachement du follicule pileux (phase télogène), un nouveau bulbe va se former, laissant place à un cheveu neuf qui recommencera un nouveau cycle pilaire.


Vous l’avez certainement entendu dans la bouche de quelqu’un d’autre. Les cheveux prennent en moyenne 1 centimètre par mois. A noter que le type de cheveux et sa nature, influent et font varier cette moyenne de manière minime. 


Ainsi, les cheveux de type asiatique auront tendance à prendre un peu plus d’un centimètre tous les trente jours, car de nature (généralement) épais et forts. Là où les crépus pousseront (généralement) d’en moyenne 0.8 centimètre par mois, car ayant tendance à être de nature fragiles et cassants.   



Et les erreurs dans tout ça ?


Car même si la biologie définit certaines prédispositions, il y a également des gestes, des erreurs, qui viennent entraver ces caractéristiques (Hé oui !).

Elles sont d’ailleurs très souvent véhiculées et légitimées par des croyances populaires. 


Voici une liste non exhaustive de celles auxquelles on est le plus souvent confronté·e en tant que coiffeuse · coiffeur. 


Faire des bains d’huiles avant le shampoing :


Étonnant n’est-ce pas (sauf si vous avez lu le premier article du blog, évidemment) ?

Et pourtant, faire des bains d’huiles va assécher vos cheveux, car leur application a pour effet de boucher les cuticules. Ce phénomène va donc empêcher l’hydratation de pénétrer le cheveu. 

Le fait est qu’il est compliqué de se débarrasser de la totalité du mélange appliqué, même après plusieurs shampoings. Le cheveu deviendra donc imperméable au produit hydratant que vous allez y mettre par la suite, et finira par s’assécher (c’est la science qui l’a dit !).


La meilleure manière d’appliquer une huile pure sur sa chevelure est éventuellement d’en user en PETITE quantité APRÈS la routine soin et l’application du leave-in. Car elle aura alors le rôle de sceller l’hydratation et de protéger celle-ci de l’évaporation. Et encore, il faut bien choisir son huile (éviter les huiles trop grasses telles que coco, ricin, argan, et privilégier l’huile de jojoba par exemple, ou d’aloe vera).


Sachez que cette étape n’est absolument pas nécessaire à la santé de vos cheveux !


Pour celles et ceux qui s’intéressent au sujet, vous pouvez vous référer à l’article écrit sur le blog par Mahine en date du 10 avril 2018: https://www.mahinestylist.com/post/les-huiles-mon-avis-et-mes-conseils 

Enrouler les cheveux dans une serviette en éponge après la douche :


C’est très tentant, c’est sûr, car après une bonne douche chaude, un petit moment à prendre soin de soi et de son corps, on a l’envie de rester dans cette sensation de confort et de chaleur. Sans compter que l’idée est véhiculée, dans les films et dans les séries (la p’tite nana qui se balade dans sa chambre avec son peignoir et sa serviette enroulée sur la tête, on la connaît) ! 


Eh bien, figurez-vous que ce réflexe n’est pas des meilleurs pour nos cheveux bouclés. Du moins pas avec une serviette en éponge. Car celle-ci va ôter toute l’hydratation que la douche aura apporté à vos cheveux. Sa texture rugueuse aura également tendance à fragiliser les cuticules.  

L’idéal est de se procurer une serviette en microfibres (ou en cas de flemmardise d’achat de ladite serviette, un t-shirt en coton fera l’affaire), qui permettra l'absorption du surplus d’eau, sans priver la fibre capillaire de la dose dans elle a besoin.  


A Lausanne vous pouvez en trouver chez Cosmetic Obsession, situé dans le quartier du Flon. Leur adresse se trouve à la Voie du Chariot 5, 1003 Lausanne. 

Lien de leur site web : http://www.cosmeticsobsession.com/fr/cheveux/2949-turbie-twist-duo-pack-vertviolet.html  


Laver les cheveux trop souvent


On se sent tout propre après la douche. D’autant plus quand on l’a prise de la tête aux pieds, alors c’est tout à fait compréhensible de vouloir réitérer cela plusieurs fois par semaine, voire tous les jours… Mais le fait de faire des shampoings trop rapprochés empêche la bonne lubrification du cuir chevelu. Au fil du temps, le cheveu va devenir poreux, moins réceptif à l’hydratation, et finalement fragile.

C’est pour cela qu’il est grandement conseillé de limiter les lavages à une fois par semaine. 

De plus, préférez toujours des produits nettoyants doux (sans sulfate, ni produits décapants), qui ménageront l'assèchement du cuir chevelu lors de cette étape.


Démêler les cheveux à secs


Nous avons toutes et tous déjà tenté de le faire, violemment et non sans douleur (on vous voit, les pros du démêlage à sec au fond de la salle… !).

Démêler un cheveu sec, c’est prendre le risque d’arracher des cheveux n’ayant pas encore atteint la fin de leur cycle. Car l’application d’un produit démêlant sous la douche et son action lissante sur la fibre, va permettre de faciliter le coiffage, sans avoir à forcer les gestes. 

Un démêlage aux doigts sera plus doux qu’avec un peigne. Ce dernier permettra par contre de mieux lisser la cuticule, et de ce fait, mieux définir la boucle.  



Confondre conditioner (après-shampoing) et leave-in (crème sans rinçage) :  


Alors ça... Je l’ai longtemps fait en me disant que forcément il valait mieux laisser le produit le plus de temps possible. D’autant plus s’il était très nourrissant/hydratant, comme un masque. 

C’était une croyance que la mère d’une copine de classe, coiffeuse, m’avait transmise lors de mon passage à son salon. Eh bien, si j’avais su...

Les substances utilisées dans la composition de ce type de produits sont faites pour être rincées, et non pas pour rester sur la tête des jours et des jours.

Ils risquent même d'étouffer le cuir chevelu ou la fibre capillaire, car laissant des résidus dans les cheveux. Ce geste peut être la cause d’un ralentissement de la pousse, car le pH du crâne risque de se déséquilibrer, les follicules de se retrouver bouchés, ...


Comme indiqué sur les contenants des produits, les masques et conditioner doivent être rincés pour pouvoir bénéficier totalement de leurs bienfaits. 

Maintenant que j’y pense, je n’aurais pas idée de laisser mon savon sur ma peau plutôt que d’y appliquer ma crème (ahhhh l’inconscient collectif !).


Comme expliqué en début d’article, la nature nous offre une texture de cheveux et des prédispositions plus ou moins grandes à ce que ceux-ci poussent rapidement. Mais de petits gestes, de petits actes du quotidien vont parfois les fragiliser, encourager leur casse et leur vulnérabilité, qui est déjà présente dans le cas des cheveux bouclés et crépus. C’est pour cette raison que plus on simplifie la routine, afin de se concentrer sur l’essentiel, et plus on permet au bulbe de suivre son cycle naturel. 

(Voire article du 1er août sur le blog, “Routine simple de A à Z” : https://www.mahinestylist.com/post/routine-simple-de-a-à-z)


Évidemment, l'évitement de la chaleur permettra à votre crâne de faire pousser des cheveux sains, beaux et longs (si votre souhait est de les avoir longs… sinon prenez rendez-vous pour une coupe au salon ;))


D’ailleurs, pendant que vous lisiez cet article, vos cheveux étaient en train de pousser !      


Yulia Huruy



© 2019 MAHINE – DESIGNED BY WWW.SIGNOFILE.CH