© 2019 MAHINE – DESIGNED BY WWW.SIGNOFILE.CH

Rechercher
  • Mahine/ Yulia

Les ingrédients idéaux des masques faits maison

Aaaaah le plaisir de faire soi-même... Il varie selon la tâche en question et notre emploi du temps.

Pourtant, pour toutes et tous, la satisfaction du résultat “fait maison” est très souvent supérieure à celle obtenue lorsque l’on est en possession d’un produit industriel. 

Le fait de savoir exactement ce que l’on a entre les mains joue un rôle certain dans cette jouissance. Car pour la plupart d’entre nous, les étiquettes de produits en grande surface restent des hiéroglyphes.

Mais dans quelle mesure les ingrédients naturels que l’on sélectionne pour nos cheveux sont efficaces ? 

Comme nous l’avons vu pour les bains d’huile, même si certaines routines semblent être idéales pour nous, elles ne sont parfois pas utiles, nous restreignant même en temps et en résultat. 

Voici quelques-uns des composants ayant fait leurs preuves au niveau de la fibre capillaire. Certains d’entre eux vous conviendront mieux que d’autres, le tout étant de tester, avant de finalement rester sur vos ingrédients préférés :) 


https://www.pinterest.ch/pin/259871840985738921/

Avant de passer à table...


Les mélanges faits maison étant souvent appliqués sous forme de masque, il convient tout d’abord de différencier les besoins qui peuvent être comblés par les fonctions d’un tel concentré d’actifs. 

Cette étape de la routine peut notamment combler les carences en protéines, en hydratation et en nutrition. 


Commençons par les protéines…


Un cheveu nécessitant des protéines est reconnaissable de par son élasticité. Lors du coiffage, si la fibre capillaire s’étire trop, pour finalement se casser, on peut alors à juste titre supposer qu’un soin protéiné serait bénéfique. 

Lorsqu’elles sont en carence de cette molécule, les boucles auront tendance à arborer un aspect plus lâche, car moins modulables qu’à l'accoutumée. 

En matière d'ingrédients naturels, les protéines hydrolysées sont les seules à présenter un aspect assez microscopique pour pouvoir pénétrer la fibre capillaire. Vous pourrez les retrouver dans les protéines de riz, de blé, ou de soie. 

Un soin protéiné quatre à cinq fois par an suffit amplement au maintien de la bonne santé du cheveu (trop de protéines risque de diminuer la masse capillaire). A moins que vous soyez en pleine phase de coloration/décoloration (et donc de fragilisation), auquel cas, vous pouvez en augmenter la fréquence. 


Et s’ils ont soif ?


On ne le dira jamais assez, mais les cheveux bouclés, crépus, frisés, ont tendance à avoir soif. Très soif ! 

Des nœuds qui se forment facilement, des cheveux qui gonflent au contact de l’humidité, l’aspect rêche qu’ils peuvent arborer, la présence de frisottis… tout cela indique un manque d’eau. 

Vous pouvez vous tourner vers vos placards à cuisine pour trouver des ingrédients naturels hydratant votre chevelure. 

Ainsi, le miel, les yaourts nature, le gel d’aloe vera, l’avocat (qui permet notamment de combler les besoins en vitamine E) sont particulièrement efficaces pour vous aider à booster l’apport nécessaire en eau. 


Et s’ils ont faim ? 


Les cheveux sont facilement en manque de nutrition. Cela se manifeste lorsque l’on constate des fourches, des pointes cassantes et fragilisés, des longueurs qui sont ternes en tout temps. 

Et enfin (ENFIN !), on va pouvoir redonner à César ce qui lui appartient. Ou plutôt, aux huiles ce qui leur a valu cette si grande renommée.

Car oui, elles ont belle est bien une utilité au niveau capillaire, malgré tout ce que l’on a pu écrire sur elles (mauvaises langues que nous sommes !).

Pour ne nommer que les plus efficaces d’entre elles, on peut parler de l’huile de pépin de raisin, celle de jojoba, de sapote ou même de yangu. Lors de la concoction méticuleuse de votre masque, y insérer une petite quantité suffira à nourrir votre chevelure. Évitez toutefois les huiles trop grasses de type coco, olive, ricin ou argan. 

https://www.instagram.com/p/B3EZhR4o1cK/

Et si on ne trouve pas le temps ?


Comme vous l’aurez compris à la lecture de cet article, la plupart de nos besoins capillaires peuvent être comblés par des ingrédients naturels. 

Cette option est sûre, (car il est simple de vérifier la qualité des ingrédients que vous appliquez sur votre tête), effective, écologique, ludique, et même cocooning. 


Mais s’il vous semble que le temps vous manque, ou simplement, que vous préférez appliquer des produits tout faits et tout frais, Mahine Hairstylist collabore également depuis ses débuts avec la marque Blossom. Cette dernière est 100% homemade (made in Valais même, ahah!), certifiée biologique et confectionnée de produits à base de plantes. 


Vous pouvez la retrouver au salon (Mahine Hairstylist, Passage St-François 2, 1003 Lausanne) ainsi que sur la page web de la marque : https://blossomshop.ch


D’ailleurs, une surprise vous attend prochainement sur le site de Blossom. 

Car Patti, la créatrice, n’en finit jamais d’avoir des idées de génie...



- Yulia Huruy -