Rechercher
  • Mahine/ Yulia

Routine simple de A à Z

Mis à jour : 3 sept. 2019

On a beaucoup diabolisé la routine. En imaginant que c’était quelque chose qui nous ferait forcément rentrer dans le schéma métro-boulot-dodo. Et même si cette peur est parfaitement compréhensible, il y a aussi quelque chose de rassurant dans le fait de pouvoir se référer à des gestes dont on sait qu’ils sont sûrs et bénéfiques.  


C’est le cas de la routine capillaire. A force d’être assaillis par des tonnes d’informations, des découvertes marketing révolutionnaires, des nouvelles techniques de soins, on s’y perd. Et ce avant même d’avoir pris le temps de voir si ce que l’on testait nous convenait ou non.


Cet article a pour but de recenser les basiques permettant de prendre soin de ses boucles. 


La première étape pour s’occuper de ses cheveux, c’est le shampoing. Il peut se décliner en deux sortes : 


Le « no poo », qui consiste à se laver le cuir chevelu avec un après shampoing, ne s’adresse pas à tou.te.s. En effet, cette méthode convient aux personnes ayant un cuir chevelu sensible, ou à celles qui font du sport plusieurs fois par semaine. Il faut une période d’adaptation au cuir chevelu, et dans un premier temps, le crâne se retrouve bien souvent à graisser avant de se réguler naturellement. Même si cela peut en freiner plus d’un.e, cette technique de lavage est douce, et permet de moins assécher les cheveux et le cuir chevelu que le shampoing habituel. 


Le shampoing, plus traditionnel et connu de tou.te.s, a pour but de débarrasser nos cheveux de tout ce qui a pu s’y accumuler. Transpiration, pellicules, cheveux morts, saleté, poussières, produits… il est à choisir sans sulfate, car cet ingrédient est décapant pour notre peau. C’est d’ailleurs l’un des produits composant le liquide vaisselle… 


Que ce soit le « no poo » ou le shampoing, il ne faut le pratique qu’une fois par semaine maximum en massant le cuir chevelu. C’est-à-dire qu’il ne faut absolument pas frotter le crâne avec ses ongles, mais bien le masser avec le bout des doigts. Cela permet en effet d’éviter de l’irriter, tout en améliorant la circulation du sang.


Une petite exception est à noter pour les sportif.ve.s, il leur est conseillé de faire leur shampoing une fois par semaine tout en ponctuant leurs séances de sport par un no poo bien mérité. 


L’après-shampoing est la seconde étape indispensable d’une bonne routine cheveux. Là aussi, deux écoles se font faces. 


Certain.e.s préféreront démêler leurs cheveux AVANT l’étape du shampoing. L’avantage de cette école-ci est le temps de pose rendu possible (avec un masque). Car après ce premier démêlage fait sur cheveux mouillés, on peut laisser poser le masque entre deux heures et toute la nuit avant de le rincer abondamment et pratiquer sa routine shampoing.


La seconde école préférera effectuer son coiffage après le shampoing. Les adeptes de cette technique devront séparer leur chevelure par sections (4 de préférence) puis imbiber leurs longueurs d’eau avant de les enduire de produits. 


L’un dans l’autre, il vaut mieux éviter les soins de supermarché tels que Garnier Fructis ou L’Oréal… car leurs compositions contiennent bien trop souvent des produits nocifs et non réellement hydratants. 


Si les deux étapes ci-dessus permettent un bon nettoyage et une bonne préparation, le moment le plus important de tous est celui de l’application du leave-in (la crème sans rinçage). C’est cette étape qui permet de maintenir une bonne hydratation entre deux lavages. Pour maximiser l’application du produit, il est nécessaire de l’appliquer sur cheveux mouillés (trempés, non essorés) et démêlés. Une fois la section rincée de son après-shampoing, deux noisettes de leave-in sont à appliquer avec les doigts en travaillant la boucle, de la racine jusqu’au pointes. 


Puis, il vous suffit d’essorer doucement vos cheveux à l’aide d’une serviette en microfibres ou d’un t-shirt en coton. Il est important de 1) ne pas utiliser de serviette en éponge 2) ne pas mettre votre serviette sur la tête car cela absorbe trop d’humidité. Un léger essorage permet de garder l’hydratation au maximum. 


L’hydratation de votre follicules capillaires va forcément diminuer tout au long de la semaine. Pour essayer de limiter cet effet, il est possible de vaporiser de l’eau sur vos cheveux afin de rafraîchir les boucles. Rajouter une petite noix de leave-in peut également s’avérer revigorants pour la forme de votre wash-and-go. 


Ces gestes et produits sont simples et permettent d’avoir une bonne base de soin. Très souvent, on pense que faire mille et une manipulations permettra d’atteindre un état de santé capillaire exceptionnel, pourtant, faire le plus simple pour ensuite se laisser tranquille c’est très souvent un bon début :)


Yulia Huruy




© 2019 MAHINE – DESIGNED BY WWW.SIGNOFILE.CH