Se réhabituer à soi

Dernière mise à jour : oct. 13

Il y a de cela quelques semaines, je discutais par zoom avec une très bonne amie à moi lorsqu’au détour d’une phrase, elle me demanda quels produits seraient bons pour son type de boucles.


J’avoue avoir été quelque peu étonnée par sa demande, car j’étais persuadée qu’elle avait naturellement les cheveux raides. Et pourtant, elle se les lissait, et avait décidé dernièrement de prendre soin de sa texture naturelle.


Elle m’expliquait avoir du mal à passer d’un état connu et maitrisé (le lisse) à un état plus plus inattendu pour elle. Par quoi commencer ? Quelle marque de produit adopter ? Quelle routine ?

https://www.pinterest.fr/pin/360850988898351216/
https://www.pinterest.fr/pin/360850988898351216/

Il y a évidemment des gestes et des étapes qui sont primordiales au soin de ses ondulations. Nous en parlions d’ailleurs dans notre article Routine Simple, de A à Z.


Mais en ce qui concerne les marques des produits, même s’il en existe de très bien, il n’y en a pas de miraculeuse. Pour avoir moi-même eu la fièvre acheteuse à mes débuts au naturel, je peux vous assurer que j’en ai dépensé des sous… pour rien.


Entre les influenceuses qui sont sans arrêt en train de tester de nouveaux produits (pour la plupart sponsorisés), et mon envie d’avoir des « boucles parfaites », j’ai dépensé des milles et des cent dans du superflu.


Et pourtant, il est nécessaire de tester, pour savoir ce qui nous convient le mieux et apprendre à aimer sa (nouvelle) tête !


Alors comment faire ?


Dans un premier temps, il n’est pas forcément primordial d’acheter de produit. En effet, il est possible qu’un produit payé plein prix ne vous convienne absolument pas.


S’ensuivent alors des dépenses et du gaspillage.


Pour remédier à cela, pourquoi ne pas demander aux personnes de votre entourage semblant avoir le même type de boucles que vous de vous donner une petite portion de leur leave-in/conditionner/masque ? Cela vous permettra de voir en quelques utilisations les effets bénéfiques (ou non) du produit proposé, et si ça en vaut la peine, vous le procurer.


Et on vous voit venir : OUI, il faut respecter la marche à suivre se trouvant sur l’étiquette. Et NON le fait d’avoir des échantillons (et donc pas d’étiquette) ne vous en dispense pas, puisque tous les modes d’emploi de tous les produits se retrouvent en deux clics sur internet.


Pas besoin d’avoir la dernière brosse à la mode non plus, du moins pas dans un premier temps, le démêlage aux doigts convient très bien, et limite parfaitement la casse.


Une fois les échantillons acquis, qu’est-ce qu’il reste à faire ?


Pour ce qui est de s’habituer à sa tête, et bien c’est simple: nous sommes en semi-confinement... Quoi de mieux que de se balader les boucles à l’air libre pendant plusieurs jours d’affilée ? Car le meilleur moyen de s’approprier son corps, c’est encore de se familiariser à lui loin des autres.

https://www.pinterest.fr/pin/96827460729268973/
https://www.pinterest.fr/pin/96827460729268973/

De plus, vous pourrez voir comment celles-ci évoluent après votre dernier lavage : s’assèchent-elles de beaucoup au fil des jours ? ont-elles besoins d’être nourries plutôt qu’hydratées ? est-ce qu’un foulard ou une taie d’oreiller en satin serait nécessaire ? (Le satin à pour utilité de ne pas absorber l’hydratation apportée par les produits, la matière permettrait donc de ne pas vous enlever une partie de l’eau que vous apportez quotidiennement)


En bref, se familiariser avec soi, pour mieux identifier ses besoins, et les combler.


Et si vraiment je n’y arrive pas seul.e ?


Le salon propose le service « Consultation », durant lequel Mahine vous aide à identifier votre type de cheveux ainsi que leurs besoins précis. Elle vous guidera aussi dans les gestes à adopter.


Notre blog a également pour vocation d'être une bonne base d’apprentissage. Les articles « Porosité : les différences et les régimes à adopter », « Application d’un masque et recettes faites maison », « Routine Simple de A à Z », « La cure de sébum », notamment traitent des différents moyens de combler certains de ses besoins capillaires.


Cet article a vraiment pour ambition d’aller à contre-courant de la surconsommation à laquelle nous poussent parfois les réseaux sociaux, les publicités, ou même le bouche à oreilles : il n’est pas nécessaire d’avoir le dernier produit à la mode, ou d’acheter à tout va pour avoir des boucles en or. Le secret est bien souvent de prendre le temps.


Le temps de comprendre ce qui nous va, et de bous y fier. Le temps que nos cheveux s’y habituent et s’y acclimatent. Le temps de se réhabituer à soi.


- YH -