Rechercher
  • Mahine/ Yulia

Warning: à éviter

Il existe certains produits qui ont la réputation d’être bons pour les cheveux. Pour autant, ils ont prouvé leur efficacité sur un mythe plus que sur les faits.

Les huiles, les gels, les shampoings secs, les sérums, et les marques de grandes surfaces sont une liste non exhaustive de certains d’entre eux.

Vous trouverez ci-dessous quelques-unes des raisons qui devraient les écarter de votre routine soins :

Les huiles : Le sujet a déjà été abordé plusieurs fois sur le blog. Chez Mahine Hairstylist, nous ne sommes pas des adeptes des huiles pures à appliquer sur les cheveux. Tout simplement parce que l’un des besoins premiers de la fibre capillaire est l’hydratation, et que les huiles empêchent l’accès à l’eau (les deux ne se mélangent pas. C'est la science qui l'a dit.)

Pour avoir un article plus détaillé sur leurs méfaits, vous pouvez vous référer au tout premier post du blog : https://www.mahinestylist.com/post/les-huiles-mon-avis-et-mes-conseils

Les gels : Si les gels ont eu leur heure de gloire sur la bloggosphère, ils ne font pourtant pas partie des produits indispensables à une routine capillaire Nappy. Leur haute teneur en alcool déshydrate, et à terme, mène à une perte de la brillance. De plus, leur possible contact avec le cuir chevelu risque de mener à l’irritation de celui-ci, l’étouffant au point de (PARFOIS !!) faire tomber le cheveu. Après tout, c’est de la gomme et de la colle le gel, autrement dit, des textures qui n’ont pas nécessairement leur place pour un usage quotidien. Il existe néanmoins des recettes naturelles de gel à base de graines de lin, ainsi que de gel d’aloe vera qui sont facilement faisables à la maison.

Les coiffures protectrices sont également un bon moyen de modifier et de «dessiner» la boucle de vos cheveux si vous le souhaitez.

Vanilles, tresses, bantu knot peuvent être des alternatives esthétiques de le faire.

Le point positif étant qu’elles sont portables quelques jours, avant d’être défaites et d’en apprécier la mise en plis. N’oubliez pas que, comme le reste, l’hydratation est nécessaire avant manipulation du cheveu. Le fait de coiffer doit se faire après le démêlage (c’est-à-dire après la douche).

Les shampoings secs : Le fait de citer ce produit est ironique en soit, puisque tout le monde sait que L’ON NE COIFFE PAS LES CHEVEUX BOUCLES, FRISES, CREPUS LORSQU’ILS SONT SECS !! N’EST-CE PAS :) ?!

Alors comment répartir la texture poudreuse et blanchâtre du produit sur les longueurs si le peigne est impossible à passer ?

Au-delà de ce problème, une utilisation trop régulière des shampoings secs est nocive sur la chevelure. Car si le but est d’absorber l’excès de sébum, il est simple de faire le lien entre le produit et l’assèchement qu’il cause.

De plus, son utilisation n’empêche pas la nécessité d’un vrai lavage régulier. Autrement, les saletés se cumuleront sur le crâne, bouchant les écailles du cheveu. Le shampoing sec risque également de ternir et faire tomber la fibre.

Les sérums : Inondant les étalages cosmétiques que récemment en ce qui concerne les gammes capillaires, le sérum est supposé être un concentré d’actif, et venir booster l’efficacité des produits qui s’y associent. Pourtant la plupart d’entre eux se présentent comme étant des huiles sèches, ce qui empêche tout surplus d’hydratation d’accéder à la fibre.

Les gammes de grandes surfaces : A partir du moment où le mouvement Nappy a pris de l’ampleur, nos étalages se sont étoffés de quelques gammes « spécialisées » dans les cheveux bouclés.


En plus des fameux « Garnier Fructis », ou « Garnier Ultra doux », d’autres marques ont cherché à prendre le créneau de ce nouveau marché, le faisant bien souvent à ses dépens. Remplis de silicones ou de dérivés de silicones, ces produits n’ont pas la capacité de soigner réellement le cheveu, mais seulement de lui donner une impression de bonne santé. Ils jouent plus un rôle de bombe à retardement, fatiguant la fibre à force de la faire paraître pour ce qu’elle n’est pas. Celle-ci ne reçoit pas le nécessaire d’eau, ni de nutrition, et s’assèche, se ternissant au passage.

Conclusion : Le fait de réduire les produits que l’on applique sur notre cuir chevelu, ou sur le cheveu en lui-même n’est pas une mauvaise chose. En réalité, lorsque la routine est faite de manière à apporter son lot d’hydratation, sérum, et bain d’huiles n’ont pas nécessairement à y trouver leur place.

Vous trouverez un article complet qui traite de la constitution d’une routine pour nos types de cheveux sur le lien ci-joint : https://www.mahinestylist.com/post/routine-simple-de-a-à-z

En espérant que cette période de confinement, aidée de cet article, vous permettra d’adopter de nouveau réflexe, bon pour vous, de la tête aux pieds !


- YH -

© 2019 MAHINE – DESIGNED BY WWW.SIGNOFILE.CH